Caractères vietnamiens

Tous les Võ-sinh d’origine non vietnamienne sont confrontés à des difficultés culturelles tout au long de leur vie de pratiquant.

Pour beaucoup, la première étape est d’apprendre à compter jusqu’à 10. Et pour la majorité, il s’agit en fait d’une simple comptine que l’on récite sans comprendre ! Pour preuve : même après des années, qui est capable —sans réfléchir— de compter à rebours ou bien de ne dire que les nombres pairs ? Moi, pas.

Vient ensuite l’écriture, l’orthographe et les caractères non latins. Le but de cet article est de fournir le minimum vital en orthographe vietnamienne ainsi que quelques astuces pour frimer dans ses articles en mettant tous les signes « diacritiques » des mots les plus courants !

Signes diacritiques

Le vietnamien s’écrit au moyen d’un alphabet dérivé de l’alphabet latin. Cette romanisation se nomme quốc ngữ ; elle découle de la volonté des missionnaires catholiques du XVIIe siècle de retranscrire dans un système phonétique une langue qui n’était alors transcrite que dans le système d’écriture en caractères vietnamiens dérivé du chinois.
[Source: Wikipedia]

Les signes diacritiques sont donc tous ces « petits accents » que l’on voit sur les caractères.

Méthodes de saisie

Pour ajouter tous ces accents aux caractères latins, plusieurs méthodes existent. Mais les plus rapides à mettre en œuvre sont souvent les moins pratiques sur le long terme.

La première solution possible est d’utiliser une « table de caractères », qui affiche tous les caractères connus de l’ordinateur, pour toutes les langues. Malheureusement, cela devient vite très laborieux quand presque tous les caractères ne sont pas disponibles directement au clavier.

La bonne solution est alors la composition : une séquence de plusieurs touches produit le caractère voulu (comme pour l’accent circonflexe et les trémas en français). C’est la méthode utilisée par les Vietnamiens eux-mêmes.

Il existe trois grandes méthodes de composition, chacune ayant ses propres règles pour produire le même caractère. Dans les explications ci-dessous, j’indique entre parenthèses la séquence à taper pour écrire Việt Võ Đạo.

  • VNI utilise les chiffres de 1 à 9 pour représenter les accents (Viet56 Vo4 Dao95). Ce codage ne me semble ni facile à lire, ni intuitif ; même s’il est possible de placer en vrac tous les accents à la fin !
  • VIQR utilise des symboles non alphabétiques comme +, ^, … (Vi^e.t Vo~ Dda.o). Lorsque la composition n’est pas disponible, cette méthode est peut-être la plus lisible pour un Vietnamien (un peu, comme si en franc/ais on de’place les accents sur des caracte`res a` part). Mais cela oblige à quitter en permanence les touches alphabétiques, donc on tape moins vite.
  • Telex utilise des lettres supplémentaires pour préciser les accents (Vieetj Vox Ddaoj). Personnellement, c’est la méthode que je préfère car je la trouve plus rapide, même si la version non transformée n’est pas très agréable.

Outils disponibles

Quelques logiciels existent pour mettre en œuvre ces méthodes de saisie. Ceux décrits ici permettent d’aider à la rédaction d’article sur le web.

  • AVIM est une extension pour Firefox. Elle permet d’utiliser une des méthodes précédentes dans tous les zones de saisie de n’importe quelle page web. La saisie des signes diacritiques sera possible même si le site n’est pas initialement prévu pour (par contre, il faut qu’il stocke les caractères dans un format compatible, comme UTF-8).
  • Le navigateur Google Chrome propose dès l’installation un ensemble de méthodes d’entrée (via un clic-droit dans n’importe quel champ texte). Pour le vietnamien, il propose VIQR.
  • Drupal Vietnamese Typing est une extension de drupal (le logiciel dans les coulisses de ce site) qui permet d’utiliser une des méthodes précédentes dans tout le site. Toute personne authentifiée verra ainsi le bloc “Viet Typing” dans la barre de droite lorsqu’un champ de saisie de texte est affiché. Le seul bémol à cet outil est qu’il n’est pas compatible avec les éditeurs wysiwyg javascript. On ne peut donc pas en même temps faire une mise en page jolie d’un article et obtenir les accents. Il faut passer de l’un à l’autre…